Grenoble Alpes Métropole envisage un réseau secondaire de stations GNV

21 janvier 2019
--

GRENOBLE ALPES MÉTROPOLE PRÉVOIT LA MISE EN PLACE D'UN RÉSEAU SECONDAIRE QUI POURRAIT ABOUTIR A LA CONSTRUCTION DE 3 A 6 STATIONS GNV SUPPLÉMENTAIRES.


Ces nouvelles stations GNV, destinées principalement aux professionnels du transport de marchandises, devraient être implantées dans des Zones à Faibles Émissions. Les transporteurs de marchandises seront prochainement les principaux concernés de restrictions de circulation.

Une première Zone à Circulation Restreinte a d’ores et déjà été expérimentée depuis janvier 2017 à Grenoble. Cette ZCR concerne uniquement les utilitaires légers et les poids lourds. Cette zone sera à l’avenir étendue sur plusieurs communes pour prendre la forme d’une Zone à Faibles Émissions. La métropole de Grenoble prévoit d’interdire les véhicules utilitaires légers et les poids lourds roulant au diesel, de circuler sur son territoire, d’ici 2025. Pour ces utilisateurs-ci, l’approvisionnement en GNV sera donc nécessaire d’ici quelques années.

Tous les véhicules gaz et les véhicules hybrides rechargeables, soit les véhicules classés « Crit’Air 1 », pourraient représenter 33% du parc d’utilitaires légers en circulation et 66 à 80% sur la partie des poids lourds.

station-geg-grenoble_0.jpg

*Crédit photo : Gaz mobilité

A ce jour, Grenoble Alpes Métropole compte une station GNV, accessible aux véhicules inférieurs à 12 tonnes. Deux autres stations accessibles aux poids lourds sont en cours d’élaboration et devraient être mises en place en 2019.


TOUTES LES ACTUS 

PARTAGEZ CETTE PAGE
Actualité précédente
Actualité suivante